Nous avons 40 invités et aucun membre en ligne

L'EVANGILE AU QUOTIDIEN

Recevez l'Evangile du jour, les lectures, les Saints ... chaque matin par courrier électronique.
L'EVANGILE AU QUOTIDIEN
  1. Mardi 28 mars 2017 : Livre d'Ézéchiel 47,1-9.12.
    En ces jours-là, au cours d’une vision reçue du Seigneur, l’homme me fit revenir à l’entrée de la Maison, et voici : sous le seuil de la Maison, de l’eau jaillissait vers l’orient, puisque la façade de la Maison était du côté de l’orient. L’eau descendait de dessous le côté droit de la Maison, au sud de l’autel. L’homme me fit sortir par la porte du nord et me fit faire le tour par l’extérieur, jusqu’à la porte qui fait face à l’orient, et là encore l’eau coulait du côté droit. L’homme s’éloigna vers l’orient, un cordeau à la main, et il mesura une distance de mille coudées ; alors il me fit traverser l’eau : j’en avais jusqu’aux chevilles. Il mesura encore mille coudées et me fit traverser l’eau : j’en avais jusqu’aux genoux. Il mesura encore mille coudées et me fit traverser : j’en avais jusqu’aux reins. Il en mesura encore mille : c’était un torrent que je ne pouvais traverser ; l’eau avait grossi, il aurait fallu nager : c’était un torrent infranchissable. Alors il me dit : « As-tu vu, fils d’homme ? » Puis il me ramena au bord du torrent. Quand il m’eut ramené, voici qu’il y avait au bord du torrent, de chaque côté, des arbres en grand nombre. Il me dit : « Cette eau coule vers la région de l’orient, elle descend dans la vallée du Jourdain, et se déverse dans la mer Morte, dont elle assainit les eaux. En tout lieu où parviendra le torrent, tous les animaux pourront vivre et foisonner. Le poisson sera très abondant, car cette eau assainit tout ce qu’elle pénètre, et la vie apparaît en tout lieu où arrive le torrent. Au bord du torrent, sur les deux rives, toutes sortes d’arbres fruitiers pousseront ; leur feuillage ne se flétrira pas et leurs fruits ne manqueront pas. Chaque mois ils porteront des fruits nouveaux, car cette eau vient du sanctuaire. Les fruits seront une nourriture, et les feuilles un remède. »
  2. Mardi 28 mars 2017 : Psaume 46(45),2-3.5-6.8-9a.10a.
    Dieu est pour nous refuge et force, secours dans la détresse, toujours offert. Nous serons sans crainte si la terre est secouée, si les montagnes s'effondrent au creux de la mer. Le Fleuve, ses bras réjouissent la ville de Dieu, la plus sainte des demeures du Très-Haut. Dieu s'y tient : elle est inébranlable ; quand renaît le matin, Dieu la secourt. Il est avec nous, le Seigneur de l'univers ; citadelle pour nous, le Dieu de Jacob ! Venez et voyez les actes du Seigneur, comme il couvre de ruines la terre. Il détruit la guerre jusqu'au bout du monde, il casse les arcs, brise les lances, incendie les chars :
  3. Dimanche 26 mars 2017 : Psaume 23(22),1-2ab.2c-3.4.5.6.
    Le Seigneur est mon berger : je ne manque de rien. Sur des prés d'herbe fraîche, il me fait reposer. Il me mène vers les eaux tranquilles Sur des prés d'herbe fraîche, il me fait reposer. Il me mène vers les eaux tranquilles Sur des prés d'herbe fraîche, il me fait reposer. Il me mène vers les eaux tranquilles et me fait revivre ; il me conduit par le juste chemin pour l'honneur de son nom. Si je traverse les ravins de la mort, je ne crains aucun mal, car tu es avec moi : ton bâton me guide et me rassure. Tu prépares la table pour moi devant mes ennemis ; tu répands le parfum sur ma tête, ma coupe est débordante. Grâce et bonheur m'accompagnent tous les jours de ma vie ; j'habiterai la maison du Seigneur pour la durée de mes jours.
  4. Mardi 28 mars 2017 :
  5. Lundi 27 mars 2017 : commentaire Saint Grégoire de Narek
    « Celui qui invoquera le Nom du Seigneur, celui-là sera sauvé » (Jl 3,5 ; Rm 10,13). Quant à moi non seulement je l'invoque mais avant tout je crois à sa grandeur. Ce n'est pas pour ses présents que je persévère dans mes supplications, mais parce qu'il est la Vie véritable et qu'en lui je respire ; sans lui il n'y a ni mouvement ni progrès. Ce n'est pas tant par les liens de l'espérance que par les liens de l'amour que je suis attiré. Ce n'est pas des dons, mais du Donateur dont j'ai toujours la nostalgie. Ce n'est pas à la gloire que j'aspire, mais c'est le Seigneur glorifié que je veux embrasser. Ce n'est pas la soif de la vie qui toujours je me consume, mais le souvenir de celui qui donne la vie. Ce n'est pas après le désir du bonheur que je soupire, que du plus profond de mon cœur j'éclate en sanglots, mais c'est par désir de celui qui le prépare. Ce n'est pas le repos que je cherche, mais c'est le visage de celui qui apaisera mon cœur suppliant. Ce n'est pas pour le festin nuptial que je languis, mais c'est du désir de l'Époux. Dans l'attente certaine de sa puissance malgré le fardeau de mes péchés, je crois avec une espérance inébranlable et en me confiant dans la main du Tout Puissant, que non seulement j'obtiendrai le pardon mais que je le verrai lui en personne, grâce à sa miséricorde et à sa pitié et, bien que je mérite parfaitement d'être proscrit, que j'hériterai du ciel.

A la UNE

Lire et télécharger l'encyclique LAUDATO SI' 

SOUTENEZ VOTRE DIOCESE -  En parler avec des enfants : "LES P'TITS CURIEUX" 

ARCH-LOGO-FRATERNITE SEMONS LA FRATERNITE

Cliquez vous êtes inscrit(e)

Formation 2016-2017 des catéchistes et des accompagnateurs du catéchuménat :

Session 4 : Lire les Ecritures - relier ancien et nouveau testaments
23 février 2017 :

inscriptions en ligne

Session 5 : Accompagner une relation au Christ (accueillir, écouter, accompagner...)
samedi 25 mars 2017 :

inscriptions en ligne